dimanche 21 août 2011

Cinéma : Les Schtroumpfs !


Schroumpf alors ! Schroumpf  maladroit à encore fait des siennes... Par un enchainement d'événements 6 Schroumpfs, le grand Schroumpf, Schroumpf Maladroit, Schroumpf à Lunette, Schroumpf Téméraire, Schroumpf Grincheux et la Schroumpfette, se retrouvent propulsés à New-York et doivent attendre la prochaine Lune bleue. Evidement Gargamel et Azerael sont de la partie... Mais 2 humains vont les aider...
  • en 2 mots : nostalgie & moral
  • en 1 question : que se passe t'il quand 2 mondes parallèles se rencontrent, sont ils si différents l'un de l'autre ?

J'avoue j'y suis allée à reculons, attendant un peu avant d'y aller... Je voulais rester sur mon imaginaire des Schroumpfs de mon enfance, les BD et récréa2...
Mais quelle belle surprise !!!  Un effet numérique très réussi, pas trop marqué et pourtant extrêmement réaliste... En plus, je ne sais pas si c'est moi, mais la voix française, n'est pas celle du vrai vieux schroumpf du dessin animé français??? (jme renseigne et je reviens). Ah bah oui !! c'est Gérard Hernandez (Fiche casting Allocine.fr)

Des changements légers, personnellement je n'ai aucun souvenir d'un Schroumpf Téméraire?... Un village très réussi et un Azerael plus vrai que nature... L'humour est bien présent et fonctionne divinement grâce aussi à 3 grands acteurs humains ! Gargamel (Hank Azaria), Patrick (Neil Patrick Harris) et Grace (Jayma Mays), plus que crédibles dans leurs rôles...  Rappelons qu'ils jouent face à rien quand même lol. (Neil Patrick Harris est vraiment trop trop choupinet !)...

Un film donc pour les petits mais aussi pour les grands ! pour les grands en quête de souvenirs d'enfance et qui ont su garder une belle part d'imagination en eux. Un film qui se veut aussi moralisateur (je vous rappelle que des enfants regardent) et donc nous rappelle que l'important est que l'on est celui que l'on veut être et qu'il faut profiter de chaque instant comme si il était unique, parce qu'il l'est...  Je ne vous fait pas l'explicatif de la Lune Bleue et de Schroumpf Maladroit, les ficelles sont assez grosses, mais dans le film j'avoue cela fonctionne bien... 1h44 que je n'ai pas vu passer...

Vrai coup de coeur aussi pour tous les petits clins d'oeils glissés ici et là : la tasse I Love NY dans la machine de Gargamel, les Schtroumpfs qui se "cachent" devant une affiche des Blue Man Groupe (Avatar n'était pas encore sorti??? lol), les crottes de schroumpfs (petit fou rire pour ma part) et lorsqu'ils découvrent et lisent leur histoire dans un livre qui leur est dédié (In french svp !)

En bref un film schtroumpfant qui se regarde seul(e), entre amis nostalgique de leurs figurines Schroumpfs et ou avec les enfants qui rient de bon coeur à ses aventures des petits hommes bleus...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire