mardi 6 décembre 2011

Lecture : "La délicatesse" de David Foenkinos

"La délicatesse" de David Foenkinos
Editions Gallimard


En quelques mots : Il y a 3 ans Nathalie a perdu l'amour de sa vie François dans un tragique accident de voiture. Un matin, son collègue Markus, un peu banal, pour ne pas dire laid, entre dans bureau... Soudain, une impulsion, elle l'embrasse sans bien savoir pourquoi...

  • en 2 mots : délicatesse & début
  • en 1 question : La délicatesse n'est elle que fragilité?


"La délicatesse" est un livre que j'ai découvert par hasard, en découvrant d'abord qu'un film allait se faire avec Audrey Tautou et François Damien... J'ai donc bien sûr voulu lire le livre d'abord et encore plus lorsque j'ai appris que l'auteur du roman serait également le scénariste et le réalisateur : David Foenkinos...

Le livre nous immerge de suite dans la vie de Nathalie, jeune trentenaire qui semble connaître le bonheur parfait... A t'elle point qu'elle en a même peur... Et le drame, presque attendu arrive, l'amour de sa vie François, meurt dans un accident de la route... Un livre empreint de poésie, plein de détails et de références. Moi, qui aime noter les phrases que j'aime à chaque lecture, j'aurais presque pu en relever une à chaque page... Débordant de douceur et de tendresse, ce livre EST délicatesse dans tous les sens du terme, à la fois fragile et rafiné, mais aussi délicat dans le sens où la situation est elle même délicate... Markus est la délicatesse même pour Nathalie si délicate dans son deuil...

Un livre que l'on lit comme on va voir un film, on le lit vite oubliant le quotidien qui nous entoure, les chapitres sont aérés et les séquences assez courtes. On alterne avec bonheur le point de vue des personnages... Nathalie et Markus, mais aussi Charles (le patron) et Chloé (la collègue) qui se révèlent pour le coup assez indélicats envers les deux héros de cette romance inattendue...


Un livre plein de moral aussi, qui nous pousse à voir l'aspect positif des choses, qui nous pousse à aller au delà des apparences... Et un livre plein d'anecdotes... Ou de petits détails inutiles (elle a acheté 3 paires de chaussures, le résultat des matchs de foot, la définition du mot moquette, la recette du risotto, la posologie du Guronsan...), ou des séquences inattendues : Un extrait de scénario... En écrivant le livre pensait-il déjà au film? Petit coup de coeur d'ailleurs pour le cadeau de Markus à Nathalie, si chargé de souvenirs pour la trentenaire que je suis ! Et oui, les PEZ ont aussi marqués mon enfance...

Au départ déstabilisée par les références qui n'ont parfois ni importance ni influence sur la lecture, mais que l'on se surprend finalement à attendre... comme une surprise au coin d'une rue... Comme l'histoire même de Nathalie et Markus, insoupçonnée et belle...

Morceaux choisis :
"Une entrée en matière absolument classique, qui détermine souvent le début des choses qui le sont moins, par la suite"
"Il la regarda comme si elle était une effraction de la réalité"
"Il y a parfois des phrases qu'on adore, qu'on trouve sublimes, alors que celui qui les a prononcées ne s'est rendu compte de rien.
"Ils raffolaient des soirées où ils se racontaient à nouveau leur rencontre, se remémorant les détails avec plaisir, se glorifiant de la justesse du hasard. Ils étaient en matière de mythologie de leur amour, comme des enfants à qui l'on raconte inlassablement la même histoire."
"mais ce n'est jamais simple de passer du regard à la conversation, de l'oeil au mot"
"c'était déjà un film culte dans ses souvenirs"
 "Aphorisme de Cioran "L'art d'aimer? C'est savoir joindre à un tempérament de vampire, la discrétion d'une anémone""
"Sans faire de bruit. Aussi discret qu'un point virgule dans un roman de huit cents pages."
"Dans son lit il sut qu'il ne serait pas capable de s'endormir : comment aller vers le rêve quand on vient de le quitter?"
"La réplique flotta dans l'air, gênée de ne pas avoir d'oreille pour atterrir"
 "Il s'approcha d'elle et la serra dans ses bras, comme pour encercler la souffrance."
 "des secondes qui sont notre future nostalgie"
"Les soirées peuvent être extraordinaires, les nuits inoubliables, et pourtant elles aboutissent toujours à des matins comme les autres."
note 9/10
Une belle histoire empreinte de délicatesse et de poésie... L'histoire d'un amour inattendu et plein de charme qui nous pousse à regarder d'un peu plus près peut-être le monde qui nous entoure et ceux qui nous sont proches... ou pas encore... On passe un charmant moment avec Nathalie et Markus.


Et bonheur donc le livre est adapté au cinéma !
Sortie prévue du film "LA DELICATESSE" le 21 décembre 2011
Distributeur StudioCanal


2 commentaires:

  1. J'ai adoré le livre et beaucoup aimé le film.

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai vu encore le film, mais j'ai hâte ! :)

    RépondreSupprimer