jeudi 14 mars 2013

[DVD] "Bienvenue parmi nous" de Jean Becker




« Bienvenue parmi nous » de Jean Becker
Chez StudioCanal

En quelques mots : Tallendier est peintre, mais à l’aube de ses 60 ans il est en pleine déprime et ne peint plus depuis des semaines. Un jour il quitte sa maison, sa femme et ses enfants sans un mot d’explication. Au cours de son échappée il va croiser la route de Marylou qu’il va prendre en stop. Jeune adolescente rejetée par sa mère au caractère bien trempé mais un peu perdue. Cette jeune femme perdue et ce vieil homme déprimé vont alors faire un bon de chemin ensemble.


  • En deux mots :  entraide & équilibre
  • En une question :  l’envie vient de soi ou des autres ?

SPOILER MINIMUM

Adaptation du roman d’Eric Holder, « Bienvenue parmi nous » de Jean Becker est un de ses films qui vous laisse le sourire au bord des lèvres. Un film bien français, mais pour moi dans le bon sens du terme. C'est-à-dire un film où le sentiment évolue et où les mots et le silence expriment encore plus d'émotions que certaines images. Un film où la rencontre révèle aux personnages ce qu’ils cherchent vraiment et qui ils sont vraiment.

« Bienvenue parmi nous », ne se dévoile pas par son rythme ou sa comédie, mais par ses émotions et surtout la tendresse que l’on éprouve pour ses deux personnages si perdu sur la route de leur vie et sur la route tout court…
Un film sur les rencontres, l’amitié et la vie en générale. Ici, les sentiments dominent et s’expriment de manière délicate. La dépression de l'un réveil l'envie de vivre de l'autre... D’un mot, d’un regard, d’un geste… 

Le casting d’Eric Holder est admirable et l’alchimie est vraiment géniale. Jeanne Lambert est lumineuse et parfaite en pré-adulte chieuse aux faux airs de Sophie Marceau. Patrick Chesnais nous montre encore une fois son talent en interprétant ce vieux con finalement très touchant. Et Jacques Weber est idéal dans le rôle du pote artiste qui balance quelque vérité à son pote qui se laisse aller et Miou Miou est tout en délicatesse pour cette femme qui par amour laisse l’autre aller jusqu’au bout de son envie du moment.

Un petit film qui fait du bien et qui peu réveiller en nous le côté feignant en chacun de nous face au temps qui passe et qui nous rappelle qu’une rencontre même anodine peut donner une nouvelle impulsion à ses envies et à sa vie tout court.

En bref : Sur le thème de la dépression senior et du "aide les autres pour t'aider toi-même"Eric Holder, nous prouve que faire un film plein de bonne humeur sur le thème de la déprime c’est possible. Les sentiments dominent et s’expriment délicatement par un Chesnais touchant ranimé par une gamine rayonnante !


Morceaux choisis / Citations :

« Je suis un vieux con Marylou, et à un moment donné les vieux cons faut qu’ils se racontent ya rien à faire. »

"Bienvenue parmi nous" est adapté du roman éponyme d'Eric Holder, qui est dans ma pile de lecture, à suivre...



P'tites infos + (source): 

Adaptation
C’est son fils qui a conseillé à Jean Becker de lire le roman d'Eric Holder, "Bienvenu parmi nous", sorti en 1998. A la première lecture, le metteur en scène l'a d’abord trouvé très noir, alors qu’il souhaitait réaliser un film lumineux et optimiste. Mais, très vite, Jean Becker a décelé le potentiel d'exprimer ce qu’il cherchait : "C’est le parcours d’un homme un peu perdu qui rencontre une jeune fille de 15 ans qui, elle-même lâchée par sa famille, va s’accrocher et lui en faire voir, comme si elle était sa propre fille. Sur la base de cette trame, tout s’est mis en place pendant l’écriture. Je me demandais ce qu’ils pouvaient se dire suivant les circonstances. Je me suis dit qu’on allait les faire vivre au jour le jour jusqu’à la fin, en se laissant porter par l’évolution de leurs sentiments."

Un auteur souvent adapté
Ce n'est pas la première fois qu'un roman d'Eric Holder est adapté au cinéma. En effet, L'Homme de chevet (2009), avec le couple Christopher Lambert et Sophie Marceau en vedette, et Mademoiselle Chambon (id.), qui réunit Vincent Lindon et Sandrine Kiberlain, sont tous deux des adaptations de romans du célèbre auteur.

L'Eté meurtrier à la télé
Dans une scène de Bienvenue parmi nous, Marylou regarde la télévision et c’est L'Eté meurtrier (un film de Jean Becker sorti en 1983) qui y passe. Le réalisateur explique ce choix : "Je cherchais simplement une scène d’une fille avec sa mère, pour qu’elle soit touchée. Pourquoi aller chercher ailleurs ?" 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire